Règles de l'art

Voici les règles et consigne de sécurité.

Règles de l’art

Le cerf-volant Avis aux lucanophiles

Les autorités de l’aviation civile ne les considèrent pas forcément comme des aéronefs. Pour une pratique normale, ces engins sont souvent assimilés à des ‘obstacles mobiles’. Les obstacles sont considérés différemment selon que leur hauteur dépasse ou non 50 mètres. Le cerf-volant entre parfois dans la catégorie des ‘aéronefs captifs’ et peut faire l’objet d’obligations en terme de balisage. Dans tous les cas, le pilote de ces engins doit prendre en compte l’espace aérien dans lequel il pratique et prendre toute précaution pour prévenir le risque aérien.

Ce qu'en dit la Direction Générale de l'Aviation Civile : Il n'existe actuellement, en France, aucune réglementation spécifique à l'utilisation des cerfs-volants sauf en ce qui concerne la responsabilité de la personne qui met en œuvre un aéronef libre ou captif inhabité.

Article 4 Du vol libre.

Les activités des aéronefs pilotés à distance en vue de l'opérateur et dont les évolutions, à la fois :

  • N'interfèrent avec aucun espace aérien contrôlé ou zone réglementée, dangereuse ou interdite.

 

A noter donc :

150 m c'est le plafond mini aéronautique. 100 m c'est le plafond maxi pour un aéronef non habité, donc pour un cerf-volant.

Mais il faut se renseigner aux autorités locales, la présence d'un aéroport, d'un hôpital, d'un héliport... peut modifier ces hauteurs...

De plus, les avions de l'armée peuvent voler sous le plafond des 100 mètres en zone côtière, ou sur certaines zones dont ils ont les autorisations. 

Respect de soi

 

Le cerf-volant peut, dans certains cas, être dangereux pour le pilote lui-même.

Faites donc attention à :

  • ne pas voler près d'une ligne à haute tension.
  • Évidemment, ne jamais voler sous l’orage.
  • Protections minimales pour le CV de traction

Respect des autres

 

Un cerf-volant est un appareil rapide, dont les réactions ne peuvent pas toujours être parfaitement contrôlées.

De plus, 2,50m constitue une envergure impressionnante pour le spectateur non-averti.

  • Ne jamais voler près d'un aérodrome, ni près d'une autoroute ou d'une route. 
  • Ne voles jamais près d'aéroports ou de zones militaires. 
  • Ne voles jamais plus haut que 150 mètres (Mono-fil). 
  • Ne voles jamais au-dessus des gens.  La sécurité des autres est ta responsabilité ; pas celle du spectateur.

Respecte aussi les règles. 


  • Ne voles jamais dans des endroits publics ou trop fréquentés (plages, parcs, etc.).
  • Et si certaines personnes sont incommodées par ton cerf-volant, le mieux est de remballer.
  • Personne ne devrait pouvoir se positionner entre toi et ton cerf-volant.
  • Voles toujours dans un espace dégagé (et loin du public).
  • Vérifies que tu as suffisamment d'espace devant et derrière toi.
  • Le free-style demande des déplacements rapides et tu peux finir par tomber ou incommodées certaines personnes.
  • Enfin, pour préserver la bonne réputation des lucanophiles (passionnés de cerf-volant) et l'environnement, veilles à ne rien laisser trainer sur le spot (lignes emmêlées, bout de carbone, pack de bières, déchets divers et variés).


Respectes l’environnement, elle te fourni le carburant de ta PASSION.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :